Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Activités enfants - DIY
Ado
Astuces
Bébé
Bien-être et Maternité
Bons plans
Boutique
Buzz
Concours terminés
Coup de pouce
Crise de père
Culture et Multimedia
Devenir partenaires
Enfants
Famille(s)
Food
Grands Parents
Grossesse
Humour
Idées cadeaux
Interview "parentalement incorrecte"
Jouets
La minute de Mother Blogguer
Le meilleur du pire de Virginie
Les blablas de Maman Bavarde
Les chroniques de Camille Skrzynski
Les chroniques de Je suis papa
Les chroniques de Mam Gyver
Les chroniques de Mam Gyver 1
Les chroniques de Maman débordée
Les chroniques de Maman Travaille
Les chroniques de Mère Coupable
Les chroniques de Serial Mother
Les chroniques en GIF animés
Les conseils 0 culpabilité de Serena
Les tribulations de Reine-Mère Sixinthecity
LIFESTYLE
MAG
Maman
Mobilier
Mode et Beauté
NEWS
Non classé
Organiser un anniversaire
Papa
Parents
Parents Imparfaits
Parents Imparfaits : les guests
Portrait
PRATIQUE
Presse
Produit coup de coeur
Puériculture
Puériculture, Déco et Jouets
Qui sommes-nous?
Sélection Shopping
Services et vie pratique
Slider
SMS 100% famille
Société
Sorties et Ateliers
terminé
Tests et Concours
Top
Tuto Beauté
Tweets de la semaine
Ventes passées
Ventes privées, Deals et Soldes
Vidéos
Vidéos à croquer
Vidéos émotion
Vidéos humour
Vidéos insolites
Vidéos recettes
Vidéos tutos
Voyage
{ "homeurl": "http://www.family-deal.com/", "resultstype": "vertical", "resultsposition": "hover", "itemscount": 4, "imagewidth": 70, "imageheight": 70, "resultitemheight": "70px", "showauthor": 0, "showdate": 0, "showdescription": 0, "charcount": 3, "noresultstext": "No results!", "didyoumeantext": "Did you mean:", "defaultImage": "http://familyz.dev/wp-content/plugins/ajax-search-lite/img/default.jpg", "highlight": 0, "highlightwholewords": 1, "scrollToResults": 0, "resultareaclickable": 1, "defaultsearchtext": "Rechercher", "autocomplete": { "enabled" : 1, "lang" : "fr" }, "triggerontype": 1, "triggeronclick": 1, "redirectonclick": 0, "trigger_on_facet_change": 0, "settingsimagepos": "right", "hresultanimation": "fx-none", "vresultanimation": "fx-none", "hresulthidedesc": "1", "prescontainerheight": "400px", "pshowsubtitle": "0", "pshowdesc": "1", "closeOnDocClick": 1, "iifNoImage": "description", "iiRows": 2, "iitemsWidth": 200, "iitemsHeight": 200, "iishowOverlay": 1, "iiblurOverlay": 1, "iihideContent": 1, "iianimation": "1", "analytics": 0, "analyticsString": "ajax_search-{asl_term}", "redirectonclick": 0, "redirectClickTo": "results_page", "redirect_on_enter": 0, "redirectEnterTo": "results_page", "overridewpdefault": "0" }

Arsenic, Nickel et plomb retrouvés dans le lait en poudre, les petits pots et les biscuits pour bébé

Bébé, Bien-être et Maternité, Société

Il y a 7 mois - 0

Feeding smudgy and angry baby

Une étude vient de révéler la présence de neuf polluants et de métaux lourds dans les petits pots que l’on donne aux enfants en bas âge

Neuf polluants, dont des métaux lourds et des PCB, sont présents dans l’alimentation des enfants en bas âge, à des doses pouvant représenter un risque, a averti mercredi l’Anses, dans une étude d’une ampleur inédite.

En 2004 déjà, une étude britannique avait révélé que le lait maternel contenait 350 polluants différents, parfois à forte dose. Une preuve de plus que toute la chaîne alimentaire est contaminée, y compris l’homme.
Une étude rendue publique par un organisme environnemental britannique révèle que le lait maternel contient jusqu’à 40 fois les doses de polluants autorisées par l’Organisation mondiale de la santé. Une analyse poussée y a trouvé 350 produits chimiques différents, dont plusieurs fortement toxiques. Le lait maternel britannique contient notamment 87 variétés de dioxines. Bien que cette étude ne touchait que la Grande-Bretagne, ses conclusions valaient sans doute pour la plupart des autres pays industrialisés. La preuve !
Pendant six ans, l’Anses a analysé la composition et les substances contenues dans des petits pots, du lait en poudre et des biscuits pour enfants. Au total, 670 substances ont été passées au crible. Si la majorité d’entre elles (97%) ne semblent comporter aucun risque pour la santé des tout-petits, neuf polluants, dont des métaux lourds et des composants chimiques ont été retrouvés dans certains produits, à des niveaux importants pouvant avoir des conséquences pour ceux qui les consomment. « Un nombre non négligeable d’enfants présentent une exposition supérieure aux valeurs toxicologiques de référence« , détaille l’Anses dans son rapport d’expertise, daté septembre 2016.

Pour plus de 90% des substances évaluées, « le risque peut être écarté », rassure l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Mais pour neuf substances, retrouvées notamment dans le lait en poudre, les petits pots et les biscuits, l’agence évoque une situation « préoccupante », car « un nombre non négligeable d’enfants présente une exposition supérieure aux valeurs toxicologiques de référence », souligne l’agence.

Trois métaux lourds

Parmi ces composés figurent trois métaux lourds, considérés comme toxiques :l’arsenic, présent surtout dans les petits pots à base de légumes et de poisson, le riz et les céréales infantiles, le nickel, dans « les produits à base de chocolat », et le plomb, dans les légumes et l’eau.

L’Anses incrimine aussi les dioxines, les furanes et les polychlorobiphényles (PCB), des composants chimiques aujourd’hui interdits mais qui persistent très longtemps dans l’environnement et qui s’accumulent dans les tissus de ceux qui les ingèrent, en particulier les poissons.

L’aluminium

Autres polluants retrouvés dans les assiettes des bébés: des toxines issues de moisissures, l’acrylamide, une substance qui se forme au moment de la cuisson à haute température de certains aliments, classée comme cancérogène possible, ainsi que les furanes, aussi étiquetés cancérogènes possibles.

Pour ces neuf substances, « il apparaît indispensable de mettre en place ou de renforcer des actions afin de diminuer l’exposition de la population infantile », estime l’Anses.

Pour sept autres substances, dont l’aluminium et le cobalt, elle juge par ailleurs que « le risque ne peut être écarté », « du fait d’une incertitude majeure pour estimer précisément la proportion d’individus à risque ».

De nouveaux seuils réglementaires ?

Face à ce constat, l’Anses appelle à poursuivre les efforts pour « mieux comprendre l’origine de la présence de ces substances chimiques dans l’alimentation » et à prendre des mesures pour maîtriser les rejets dans l’environnement et fixer des seuils réglementaires d’exposition.

Elle rappelle aussi que la diversification alimentaire ne doit pas intervenir avant le sixième mois. Ses observations montrent en effet que l’exposition des bébés aux polluants augmente à partir de l’introduction d’autres aliments que le lait maternel.

L’organisme encourage par ailleurs les parents à « varier le régime alimentaire et les sources d’approvisionnement ».

Pour évaluer au mieux l’exposition réelle des enfants de moins de trois ans à ces substances, l’Anses a utilisé une étude de 2005 qui avait recueilli sur trois jours les aliments et les quantités effectivement ingérées par un échantillon représentatif d’enfants en bas âge.

Source sud ouest

Candice Anzel

Ancienne instit reconvertie dans le web, elle crée entre deux grossesses Familydeal pour déculpabiliser tous les parents imparfaits. Découvrez tous ses livres parentalement incorrects.